Claude PTOLEMEE, Cosmographia

Ulm, L. Holle, 1482

cote: Inc. C 94 LP

   La Cosmographia de Claude Ptolémée (ca 100-ca 170) comporte huit livres. Les livres I et II consistent en un manuel qui donne les principes généraux de l'établissement des cartes du monde connu. Ptolémée expose deux types différents de projections ; le deuxième a été adopté par Ptolémée pour la carte du monde. Dans cette partie du traité, Ptolémée critique les travaux cartographiques de Marinus de Tyr (IIème siècle). Du livre II au livre VII, Ptolémée donne des listes de longitudes et de latitudes, en degrés, de 8000 localités rangées par continent et par région. Cette partie de l'ouvrage englobe la liste de 300 excellentes villes ainsi que leurs coordonnées, la durée du jour le plus long de chacune ainsi que les heures mesurées depuis le méridien d'Alexandrie.

    La carte du monde de Ptolémée, comprise dans la Cosmographia, s'étend de 0° à 180° à l'Est de la longitude 0°, c'est-à-dire des Iles Fortunées jusqu'à l'Est de l'Asie. En latitude la carte s'étend approxima tivement, du tropique du Capricorne jusqu'au cercle Arctique, c'est-à-dire de 63° de latitude Nord jusqu'à 16°25' de latitude Sud. Une des caractéris tiques de la carte du monde de Ptolémée est la longitude fort exagérée de la Méditerranée. Il l'a estimée à 62°, alors que sa valeur correcte est de 42°. L'erreur de Ptolémée peut être attribuée à l'estimation fautive de la différence d'heure, de l'éclipse lunaire du 20 septembre 331 avant J.-C. observée dans les villes d'Arbela, aujourd'hui Erbil, et de Carthage. En effet, une erreur d'observation à Carthage fit évaluer à 3 heures au lieu de 2 le début de l'éclipse entre les deux villes. Cette différence a, très vraisemblablement, été à la base de l'estimation erronée de la longueur de la Méditerranée par Ptolémée.

    Ptolémée a également exagéré l'étendue de la partie Est de l'Asie, en fixant les côtes Est du continent à 50° plus à l'Est que leur longitude exacte. Parmi d'autres erreurs, on peut signaler la grandeur surestimée accordée à l'île de Ceylan, la négligence de la forme péninsulaire de l'Inde ou encore l'Océan Indien représenté comme une mer fermée.

    Une autre inexactitude de Ptolémée eut une importante conséquence : il a fixé l'étendue de l'Eurasie, du cap Saint-Vincent jusqu'à la côte de la Chine à 177° alors qu'en réalité elle est de 131°. Cette erreur a certainement apporté à Colomb une preuve supplémentaire de la possibilité de traverser l'Océan Atlantique en un temps relativement court.

    L'édition d'Ulm de la Cosmographia, exposée ici, a paru en 1482. Elle a été éditée par Nicholas Germanus, un cartographe et enlumineur qui a travaillé à Florence dès 1465 et qui a reproduit plusieurs copies manuscri tes d'oeuvres et de cartes. C'est à partir de l'un de ces manuscrits que Germanus édita la Cosmographia de Ptolémée. L'imprimeur Leinhart Holle assura l'impression de l'ouvrage. Une deuxième édition fut publiée également à Ulm en 1486 et contient les mêmes cartes.

    L'édition de 1482 d'Ulm contient trente-deux cartes gravées sur bois et non sur plaques de cuivre. Une de ses caractéristiques importantes est de tenter de mettre à jour la tradition cartographique ptolémaïque par l'introduction de cartes modernes. Comme dans les éditions antérieures, par exemple celle de Rome en 1478, ou celle due à Berlinghieri en 1462, les cartes dans l'édition de 1482 d'Ulm sont tracées selon la nouvelle projection avec des méridiens et des parallèles courbes. Si on la compare avec la réédition de Berlinghieri (Florence, ca 1480) l'édition d'Ulm contient cinq nouvelles cartes, dont une du Nord de l'Europe qui englobe le Groenland, fait qui fut considéré par des géographes scandinaves comme une preuve de la connaissance du Nouveau Monde avant la découverte de Colomb. Autre aspect important de la carte du monde dans l'édition d'Ulm : elle porte la signature de son graveur Johann Schnitzer d'Armszheim.

    Erasme édita à Bâle, en 1533, la version originale de la Cosmographia. C'est la première édition du texte grec. Les cartes qui sont jointes à l'ouvrage de Ptolémée, aussi bien dans les différents textes manuscrits que dans les éditions, sont les oeuvres d'Agathodémon (Vème siècle), ingénieur et mécanicien d'Alexandrie.

Bibliographie


Je voudrais voir la page: [Cartes du Monde et des Amériques] , [Cartes d' Amérique du Nord] , [Cartes d' Amérique Centrale et d' Amérique du Sud] , [Introduction]

Retour à la [Page d'accueil]