[Jacopo GASTALDI], La terra de Hochelaga nella Nova Francia

   Giovanni Baptista Ramusio (1485-1557), historien et érudit, fait paraître à Venise de 1550 à 1556 les trois volumes de sa monumentale collection de récits de voyage et d'exploration Delle Navigationi et Viaggi. Quatre cartes du premier volume et six du troisième sont dues à Jacopo Gastaldi (ca 1500- 1556). Ce cartographe vénitien est l'auteur de nombreux travaux, parmi lesquels une célèbre carte du monde (1546) en projection ovale qui sera fréquemment copiée, les cartes de l'édition de Ptolémée de 1548 ainsi que les représentations de l'Afrique, de l'Asie et de l'Amérique du Nord (1548 et 1553) peintes sur les murs d'une salle du Palais des Doges et aujourd'hui perdues.

    Le troisième volume est consacré à l'Amérique et reprend les récits et les descriptions d'auteurs comme Pietro Martyr d'Angiera, Fernandez de Oviedo, Cortes, Ulloa et Verrazzano et se termine par les voyages de Jacques Cartier (1491-1557). Ce capitaine malouin effectua trois expéditi ons au Canada entre 1534 et 1541 pour le compte du roi de France. Durant son deuxième voyage (1535-1536), il remonte le fleuve Saint-Laurent dans l'espoir d'accéder au royaume mythique de Seguenay, décrit par les Iroquois-Hurons comme riche en métaux précieux. Il se rend d'abord à Stadaconé, future Québec, continue en amont et s'arrête le 3 octobre 1535 à Hochelaga "près et joignant une montaigne, qui est à l'entour d'icelle, labourée et fort fertile, de dessus laquelle on voyt fort loing. Nous nommasmes icelle montaigne, le Mont Royal", actuelle Montréal.

    Nous avons sous les yeux le bois regravé pour la deuxième édition de 1565 : outre quelques différences dans le dessin et la typographie, on remarque que le groupe de femmes et d'enfants qui accueille les Français à l'avant-plan est erronément repris sous la rubrique P (et non pas R comme sur la première version). Il y eut longtemps une controverse parmi les historiens : Gastaldi avait-il dressé son plan d'après la description rédigée par Cartier ou d'après un dessin levé sur place et perdu depuis ? La première hypothèse prévaut de nos jours car le plan reprend toutes les caractéristiques du texte : la ville ronde, le rempart de bois construit en forme de pyramide, l'unique entrée, le chemin de ronde garni de rochers dans un but défensif, les vastes maisons abritant plu-sieurs familles ... Un premier élément suscite l'interrogation, il s'agit de l'extrême régularité des constructions à l'intérieur de l'enceinte, chose que Cartier n'aurait pas manqué de relever car elle est en totale contra-diction avec les villes européennes de l'époque. Sur ce point, Gastaldi s'est probablement laissé emporter par les principes d'urbanisme mis à l'honneur par la Renaissance dont les maîtres mots sont symétrie et angles droits, principes également repris dans le plan du Cuzco. Cette présentation se trouve d'ailleurs infirmée par l'archéologie : le village huron de Draper à l'Est de Toronto montre un noyau circulaire dans lequel les maisons de forme allongée sont construites dans un total désordre. Un deuxième doute s'élève quant à l'utilisation de planches bien équarries pour l'enceinte. Or, les fouilles prouvent l'usage de troncs et de madriers à peine dégrossis pour la construction du rempart et donnent ainsi raison à Morison qui avait soulevé des objections en la matière.

    Le plan laisse voir au-delà du Monte Real des champs de maïs, caractéristique que Cartier mentionne à plusieurs reprises. Le coin inférieur gauche évoque aussi les mauvais traitements dont sont victimes les Indiens dès ces premiers contacts. N'y voit-on pas des autochtones transporter des Français sur leurs épaules ? Selon un chroniqueur espagnol, les hommes de Cartier abusèrent de cette gentillesse plusieurs jours consécutivement. A ces excès s'ajoutèrent d'autres brutalités, provoquant ainsi une révolte qui coûta la vie à 35 Français. Ici comme en d'autres lieux, les relations s'engageaient fort mal.

Bibliographie


Je voudrais voir la page: [Cartes du Monde et des Amériques] , [Cartes d' Amérique du Nord] , [Cartes d' Amérique Centrale et d' Amérique du Sud] , [Introduction]

Retour à la [Page d'accueil]