Journal de guerre d'Edmond Picard

Journal de guerre d'Edmond Picard, 4 août 1914.

Journaliste, écrivain, avocat, homme politique, Edmond Picard (1836-1924) est un personnage incontournable de la Belgique du demi-siècle entourant 1900.  Fondateur de la revue L’Art moderne en 1881, il défend un art engagé sur les plans politique et social. Engagé, il l’est lui-même sur la scène politique, d’abord en tant que libéral puis pour le socialisme à partir de la création du Parti ouvrier belge. Il met sa plume et son art oratoire au service de ses combats, notamment comme éditorialiste du journal Le Peuple de 1893 à 1907 ou en mettant ses talents d’avocat au service de causes telles que le suffrage universel ou le droit de grève. Cependant, l’antisémitisme qui imprègne une partie de son œuvre en fait aujourd’hui une figure très controversée.

Il entame l’écriture de ce journal le 4 août 1914, dans sa maison de campagne, par le récit du choc vécu alors par toute la population belge :

 

« Depuis quelques jours, on sait qu’il y aura la guerre, une guerre comme on n'en aura jamais vu. Des millions d’humains jetés les uns contre les autres et notre Belgique neutre s’est préparée à faire sentinelle à ses frontières. Mais voici que l’Allemagne lui a demandé de livrer passage sur son sol et de répondre dans les deux heures, sinon elle emploiera la Force. Et notre jeune Roi a répondu : Jamais ! La nation entière a acclamé sa fière réponse. C’est donc l’invasion ! Elle a, dit-on, commencé du côté de Verviers. » (4 août 1914)

 

Jour après jour, il répercute les nouvelles qu’il reçoit, reproduit parfois des articles de presse, notamment les siens (comme le 8 août par exemple), se plaint des informations relayées par la presse : « les journalistes s’en donnent à cœur joie. C’est à qui paraîtra plus vite que les concurrents. C’est à qui aura le lot le plus important de nouvelles, la plupart fausses. » (12 août 1914). Rentré à Bruxelles, il y décrit la vie quotidienne avant puis après l’arrivée des troupes allemandes et durant toute l’occupation.

La plupart des feuillets sont manuscrits mais quelques-uns sont dactylographiés.

Le journal est réparti dans 5 fardes :

Du 4 août au 31 décembre 1914 

Du 1er janvier au 4 août 1915

Du 4 février 1916 au 3 février 1917 

Du 4 février au 31 décembre 1917

Du 1er janvier au 31 décembre 1918

 

Description bibliographique

Journal de guerre 1914-1918 d'Edmond Picard

Cote de l’ouvrage : Ms. III 228

Description complète