Les ateliers de restauration

Certaines pièces de la collection de la Bibliothèque royale de Belgique ne sont pas en parfait état. De nombreux documents anciens ont été conservés dans des conditions peu favorables durant des siècles. Pour cette raison, la Bibliothèque royale dispose d'un atelier de restauration chargé de la conservation et de la restauration des collections patrimoniales conservées aux sections des Estampes, des Cartes et plans, des Manuscrits, de la Musique et des Imprimés anciens et précieux. Deux autres ateliers sont utilisés pour le dépoussiérage et les premiers soins d’une part et pour le conditionnement d’autre part.

 

Restaurer et conditionner

Dans l'atelier de restauration, les livres, manuscrits, gravures, affiches, dessins et autres documents sont restaurés et conditionnés. Ces interventions ont lieu avant leur transfert aux magasins, où ils seront conservés, ou avant d’être exposés.

La mission de notre équipe de restaurateurs est de rendre des documents abîmés accessibles et consultables. Pour ce faire, les restaurateurs travaillent sur 3 niveaux : la conservation préventive, la conservation curative et la restauration. Cliquez ici pour avoir un aperçu des projets de restauration.

Traitement sur mesure

La conservation et le traitement des éléments de la collection permettent une accessibilité et une présentation favorable de leur contenu. Nous traitons et conservons, au sein des ateliers, ces éléments en fonction de leur état de conservation et de leurs caractéristiques historiques, techniques, artistiques…

Priorités

Les priorités en matière de restauration sont établies en fonction de trois critères principaux :

  • l’exposition des œuvres (dans le cadre d’expositions internes ou de prêts),
  • la fréquence de consultation des documents,
  • la valeur des documents.

 

Phases de la restauration

1. Examen et constat d’état

Étape préliminaire avant toute restauration, le constat d’état permet de mieux comprendre la composition du document, ses dégradations et leurs origines. Dans le cas de restaurations particulièrement complexes ou de manuscrits très précieux, cette phase peut inclure des analyses scientifiques complémentaires à l’examen visuel réalisé en atelier.

2. Diagnostic

Après avoir identifié les différents problèmes, les restaurateurs déterminent quelles interventions sont nécessaires et quelles techniques seront les plus adaptées.

3. Interventions

Les traitements de conservation et de restauration ont pour but de stabiliser les dégradations présentes et d’empêcher l’apparition de nouvelles altérations. Différentes interventions peuvent être réalisées : dépoussiérage, nettoyage à sec, réparations de déchirures, comblements de lacunes, consolidation et fixage de couches picturales… Dans tous les cas, nous nous efforçons de réaliser le minimum d’interventions afin de préserver les caractéristiques et l’authenticité des documents traités, dans le respect des standards et codes déontologiques internationaux.

4. Documentation

Toutes les phases de traitement, de la première observation à la dernière intervention réalisée, sont documentées et décrites dans un dossier de restauration.

 

Préparation d’expositions

Les restaurateurs préparent aussi des documents en vue d’expositions internes et externes. Ces tâches sont très variées : traitements de restauration, montage sous passe-partout et encadrement pour les documents non reliés (estampes, lettres…), réalisation de supports adaptés et sur mesure pour les livres.

Dans l’atelier de restauration, un document subit plusieurs étapes :

  1. Le restaurateur examine minutieusement la pièce donnée en prêt, avant qu’il ou elle ne commence différents traitements de préservation.
  2. Vient ensuite le travail d’encadrement pour environ 25 expositions par année.
  3. Chaque document encadré est accompagné d’un constat d’état établi avec précision. Ce constat d’état est réalisé pour toute œuvre qui fait l’objet d’une demande de prêt, vu qu’en transit, elle est exposée à davantage de risques. On l’examine donc minutieusement pour déceler toute cause qui rendrait son prêt périlleux.
  4. Au retour, un nouvel examen attentif permet de noter tous les changements qui ont pu survenir au cours des transports et/ou de l’exposition.

 

Travaux d’inventaire

Etant donné l’espace de travail qu’offre l’atelier attaché à la section des Estampes, celui-ci accueille également des pièces de grandes dimensions (affiches, dessins africains, cartons de tapisserie…) sur lesquelles on peut effectuer un travail d’inventaire. Des livres de consultation, des albums, des catalogues de référence sont également restaurés avec grand soin.

 

Collaborations externes

Complémentairement aux travaux réalisés au sein de l’atelier, différentes interventions sont confiées à des prestataires externes formés et expérimentés dans le domaine de la restauration de papier et parchemin, reliés ou non, ou de la reliure de manuscrits et de livres précieux.

 

Nous accueillons régulièrement des stagiaires, étudiants en conservation-restauration de documents graphiques et/ou livres.

Vous souhaitez effectuer un stage dans un de nos ateliers de restauration ? Cliquez sur informations concernant les stages.