L'Apocalypse : Librarium et la Tapestry of Light

06/04/2017

L’artiste australienne Irene Barberis a réalisé un cycle de quatorze tapisseries représentant le Livre de l’Apocalypse. Sa Tapestry of Light, une tapisserie luminescente de 36 mètres sur 3 - l’aboutissement de dix ans de travail -, sera exposée en première mondiale dans la cathédrale Saints-Michel-et-Gudule à partir du 28 avril 2017.

 

L’Apocalypse au Librarium

Durant cette exposition, la Bibliothèque royale de Belgique présentera, dans son espace d’exposition permanent Librarium, une sélection de manuscrits, d’imprimés anciens et de gravures illustrant la riche tradition iconographique du Livre de l’Apocalypse, permettant au visiteur de situer la représentation moderne de l’Apocalypse dans un contexte historique plus large.

 

Une tradition séculaire

Avant la fin du premier millénaire, des artistes avaient déjà représenté le Livre de l’Apocalypse. Si des manuscrits, gravures et tableaux en offrent souvent un vaste cycle de représentations, ce sont les tapisseries qui représentent l’Apocalypse de la manière la plus spectaculaire.

 

En chiffres

  • 10 ans de préparation
  • 22 chapitres de l’Apocalypse représentés
  • 36m de long
  • 3m de haut
  • 14 tapisseries
  • 240 couleurs de fils différentes
  • 3 éclairages différents

 

Infos pratiques

  • Tapestry of Light

À partir du 28 avril 2017

Cathédrale Saints-Michel-et-Gudule

Accès gratuit

  • Librarium: Apocalypse

À partir du 25 avril 2017

Bibliothèque royale de Belgique

Accès gratuit

En savoir plus