Chargement Évènements

Focus KBR museum : Sorcières avant la lettre

Du 26 octobre 2021
au 24 avril 2022

Horaires

Début : 26 octobre 2021 - 10:00
Fin : 24 avril 2022 - 17:00

Lieu

Prix

Gratuit à 11€

Tags

Mots-clefs :
, ,

À partir du 26 octobre, le KBR museum présente une nouvelle sélection de manuscrits de la Librairie des ducs de Bourgogne ainsi qu’un focus thématique : « Sorcières avant la lettre ». En effet, le cliché de la sorcière médiévale, pourtant bien ancré dans notre imaginaire, s’avère pourtant inexistant à cette époque.

Les manuscrits exposés vous permettront de comprendre de manière nuancée ce que signifie « être une femme » à la fin du XVe siècle dans nos contrées. Entre la figure de la Vierge Marie et celle de la sirène, la femme revêt en effet plusieurs facettes, parfois surprenantes.

 

Pas de chasse aux sorcières au Moyen Âge

Contrairement à la croyance populaire, la chasse aux sorcières systématique n’est pas typique du Moyen Âge. La figure de la « méchante sorcière » n’apparaît qu’à la fin du XVe siècle, sous l’impulsion d’ouvrages imprimés sur la démonologie ; ces publications visant à éradiquer la sorcellerie en Europe.

Progressivement, la peur de l’accroissement des activités sataniques et la volonté de condamner toute personne qui en est soupçonnée est mise en place par le clergé. Aux XVIe et XVIIe, les tribunaux voient défiler de nombreux procès mettant en danger la vie de milliers de femmes accusées de sorcellerie.

 

Une image nuancée de la femme

La collection de manuscrits bourguignons contient une multitude de miniatures et de précieux récits. Certaines histoires sont purement imaginaires tandis que d’autres donnent un aperçu de la réalité quotidienne des femmes, notamment.

Ce panorama diversifié est idéal pour comprendre ce que signifie « être femme » au XVe siècle, à une période précédant de peu cette montée vertigineuse des condamnations pour sorcellerie.

 

 

Sainte ou sirène ?

Qu’elles soient saintes, béguines, sibylles ou sirènes, qu’elles se nomment Jeanne d’Arc, Marie ou Christine de Pisan, qu’elles pratiquent l’artisanat ou la miniature, découvrez les nombreuses facettes de la féminité à une période particulière, précédant de peu, le début de la chasse aux sorcières.

Une sélection d’une trentaine de manuscrits vous présente ces « sorcières avant la lettre » dont plusieurs miniatures illustrent des activités qui seront bientôt condamnées pour sorcellerie puis interdites aux femmes.

 

 

Le Moyen Âge : d’une actualité étonnante

Les manuscrits vous proposent une photographie de la fin du Moyen Âge dont le constat, tout en nuances, est souvent ludique et étonnamment proche de la question actuelle des genres.

Une série de conférences permet de nuancer les stéréotypes entourant encore la figure de la sorcière.

Vers les conférences

 

Vous en voulez encore plus ?

Le focus « Sorcières avant la lettre » s’inscrit dans le cadre d’un partenariat avec l’ULB Culture et son exposition « Witches »  qui se tient à l’Espace Vanderborght à Bruxelles. N’hésitez donc pas à pousser les portes de cette exposition étonnante.

Sur présentation de votre ticket pour l’expo « Witches », vous ne payez que 8€ pour votre entrée au KBR museum. Si vous visitez d’abord le KBR museum, vous bénéficierez d’une réduction sur votre ticket pour l’expo « Witches » sur présentation de votre ticket du KBR museum.

Le focus thématique est compris dans le prix du billet pour le KBR museum. À votre arrivée au musée, vous recevrez une plaquette explicative sur les documents repris dans le focus « Sorcières avant la lettre ».

Réservez vos tickets

 

Avec le soutien de la Région de Bruxelles-Capitale et de visit.brussels.