Le XXe siècle du 25 décembre 1913

Le quotidien Le XXe Siècle

Feuilleter le numéro du 25 décembre 1913

C’est le 5 juin 1895 qu’est lancé à Bruxelles le quotidien Le XXe Siècle, sous l’impulsion de plusieurs personnalités catholiques telles que le duc d’Ursel, Georges Helleputte et Athanase de Broqueville. Inspiré initialement des idées démocrates-chrétiennes, ce journal va progressivement évoluer vers la droite conservatrice.

Au début de la Première guerre mondiale, Le XXe Siècle, dirigé par Fernand Neuray, se réfugie au Havre où il poursuit sa parution jusqu’à l’armistice, date de son retour en Belgique. Soucieux d’afficher son identité tout mettant en relief son souci de rigueur journalistique, il porte en sous-titre « journal catholique et national de doctrine et d’information » de 1924 à 1928.

Le XXe Siècle – devenu en 1929 Le Vingtième Siècle – lance en outre plusieurs suppléments hebdomadaires, à l’intention du lectorat féminin et de la jeunesse. C’est ainsi qu’est créé Le Petit Vingtième (1928), dont Georges Remi, dit Hergé, se voit confier la rédaction en chef par l’abbé Norbert Wallez, directeur du quotidien. Du 10 janvier 1929 au 8 mai 1930, les premières aventures de Tintin (Tintin au pays des Soviets) sont prépubliées dans Le Petit Vingtième, inaugurant le succès phénoménal du personnage le plus célèbre de Hergé.

Au milieu des années 1930, Le Vingtième Siècle, bien qu’influencé par les idées de Charles Maurras et de son Action française, s’oppose vigoureusement au mouvement rexiste et à son chef Léon Degrelle, par ailleurs ancien rédacteur du journal. L’invasion allemande du 10 mai 1940 sonne le glas du quotidien bruxellois, qui publie son ultime numéro le 13 mai.

Voir la notice dans le catalogue

 

À voir dans le couloir de la salle de lecture des Journaux et Médias Contemporains du 7 décembre 2016 au 25 février 2017, dans le cadre de la thématique Hiver de Librarium.

 

Explorer les journaux numérisés avec Belgica Press