Journaux belges dans la collection de la Bibliothèque royale

Depuis sa création en 1837, la Bibliothèque royale conserve des journaux. Elle a bénéficié successivement de l'arrêté royal du 6 mai 1854 instituant un Bureau de la Librairie auprès du Ministère de l'Intérieur (dont dépendait alors la Bibliothèque), du transfert à la Bibliothèque, sous le conservatorat en chef d'Edouard Fétis (1887-1904), des fonds de « vieux » journaux politiques conservés par la Chambre des Représentants, des dispositions de 1874 relatives à la Bibliographie de Belgique et enfin de la loi du 8 avril 1965 instituant le dépôt légal obligatoire.

 

Journaux contemporains

Actuellement, environ 130 unités - éditions « nationales » et « régionales » confondues - sont toujours en activité en Belgique. Le Soir, la Libre Belgique, la Dernière Heure, vous les trouvez tous dans notre collections, au même titre que leurs pendants flamands et allemands.

Les journaux en activité ne sont disponibles, en volumes reliés, que dans un délai d'environ 6 mois après leur date de parution.

 

Journaux clôturés

En ce qui concerne les journaux dits « clôturés », des titres emblématiques ou des quotidiens à large diffusion se mêlent aux organes officiels, aux journaux paroissiaux, aux feuilles d’annonces et aux innombrables gazettes locales. Nous épinglerons aussi les quotidiens publiés sous censure au cours des deux Guerres mondiales, la riche presse coloniale belge ou encore des journaux éphémères et parfois insolites.

 

Fonds précieux

Le Fonds Gaston Mertens (Fonds Spécial XLVIII) regroupe plus de 60.000 spécimens provenant de d’environ 1650 localités belges (du milieu du XVIIe siècle à 1948).

 

Consultez les journaux numérisés >>

Vers le catalogue en ligne