La chapelle de Nassau : l’incroyable histoire d’une chapelle devenue musée (2e partie)

La chapelle de Nassau fait aujourd’hui partie du KBR museum. Dans le blog précédent, vous avez découvert la 1ère partie de l’histoire mouvementée de cet édifice du XVIe siècle. Cette seconde partie vous explique comment ce joyau gothique a survécu, de justesse, au XXe siècle et de quelle manière il a été incorporé dans le bâtiment moderne de KBR.

 

Réaménagement du Mont des Arts

L’actuel bâtiment de KBR est une impressionnante construction faisant partie d’un ensemble urbanistique plus vaste encore : le Mont des Arts. Le réaménagement de ce site est confié à Jules Ghobert qui remporte le concours urbanistique organisé en 1937.

Le règlement du concours prévoit notamment la conservation de plusieurs bâtiments historiques tels que la chapelle de Nassau et les appartements du palais de Charles de Lorraine.

Pourtant, après bien des péripéties quant à la concrétisation du réaménagement du Mont des Arts et à la construction de la nouvelle bibliothèque nationale qui doit en constituer l’un des pans, et dont la réalisation est confiée à l’architecte Maurice Houyoux, la chapelle est vouée à la démolition, son maintien in situ semblant irréalisable.

 

 

En 1953, le début des travaux de construction de la bibliothèque coïncide avec une résurgence des oppositions à la disparition de la chapelle du palais de Nassau. Le problème est alors réétudié par les architectes qui proposent, sous réserve de crédits à obtenir, de démolir la chapelle pierre par pierre et de la reconstruire à l’intérieur de la Bibliothèque.

 

Vue du chantier du Mont des Arts et de la Bibliothèque royale

 

Sauvée de justesse

En 1961, alors que les travaux pour le déplacement de la chapelle sont entamés, diverses instances interviennent pour étudier une fois encore la possibilité de la maintenir in situ. En 1962, il est finalement décidé de la maintenir telle quelle. Les architectes Roland Delers, collaborateur de Maurice Houyoux décédé en 1960, et Victor Bourgeois sont invités à élaborer des projets conciliant le maintien de la chapelle avec l’homogénéité de la nouvelle façade. Après plusieurs refus et suivant les conseils de l’architecte Pierre Puttemans, il est alors décidé à l’unanimité de prolonger la façade de la Bibliothèque jusqu’aux anciens bâtiments de Charles de Lorraine et de construire un portique à colonnades devant la chapelle.

 

Soutènement en béton

Pour le soutènement de la chapelle, les massifs de terre sur lesquels elle repose sont encoffrés par des murs en béton armé, eux-mêmes formés de puits en béton armé de 1,95 m de diamètre !

 

 

Entièrement restaurée et finalement incorporée dans les bâtiments de la Bibliothèque royale Albert Ier, la chapelle de Nassau sera inaugurée en tant que salle d’exposition par LL. MM. le roi Baudouin et la reine Fabiola, le 17 février 1969, fonction qu’elle occupera jusqu’en 2019.

Découvrez l’histoire de KBR et de son bâtiment.

 

Le joyau architectural du KBR museum

Depuis le 18 septembre 2020, la chapelle de Nassau fait partie intégrante du KBR museum, présentant la collection de manuscrits des ducs de Bourgogne.

Au XVe siècle, la religion est omniprésente dans la société. La chapelle est donc le lieu idéal pour présenter cette thématique au public par le biais de plusieurs œuvres et manuscrits religieux.

Vous souhaitez découvrir la chapelle de Nassau et les œuvres qu’elle abrite aujourd’hui ? Planifiez sans plus tarder une visite du KBR museum !

Découvrez le KBR museum Réservez vos tickets