La mappothèque de Philippe Vandermaelen

La mappothèque ou collection cartographique personnelle de Philippe Vandermaelen (1795-1869) était connue en Belgique et à l’étranger pour être l’une des plus riches collections de cartes détenues par un particulier. À ce titre, elle fut visitée et consultée durant un demi-siècle par des scientifiques, des personnalités politiques, diplomatiques et militaires du monde entier.

En marge du projet Vandermaelen, la section des Cartes & Plans procède à la reconstitution virtuelle de la mappothèque du cartographe Philippe Vandermaelen.

Il s’agit de déterminer, de la façon la plus précise et complète possible, la composition de la mappothèque, en s’appuyant, d’une part, sur les collections de la Bibliothèque Royale pour la partie qui y est conservée et, d’autre part, sur d’autres sources bibliographiques pour la partie de la mappothèque qui a été dispersée et qui n’est pas localisée. Les cartes de la mappothèque conservées à la Bibliothèque Royale sont systématiquement décrites, intégrées au catalogue général, numérisées et mises en ligne.

Ce travail, en cours depuis 2014 grâce au soutien de la Politique Scientifique Fédérale, permettra de reconstituer et de faire connaître une collection scientifique cohérente exceptionnelle du XIXe siècle. La recherche permettra en outre de remonter aux sources de l’œuvre de Philippe Vandermaelen, et singulièrement de ses deux ouvrages fondamentaux, l’Atlas universel (1825-1827) et l’Atlas de l'Europe (1828-1833), qui ont eux-mêmes servis de sources et de modèles pour d’autres cartographes et praticiens.