Rembrandt (et 9.999 autres estampes) passe au grand nettoyage

15/03/2018

l'atelierDans les coulisses de l’atelier de restauration

En 2018, un véritable travail de bénédictin commence à la Bibliothèque royale de Belgique. Le Cabinet des Estampes a, en effet, lancé un projet marathon, durant lequel une équipe de collaborateurs va systématiquement désacidifier, restaurer et remonter une dizaine de milliers d’estampes dans de nouvelles chemises.

 

La sélection

Ce travail titanesque s’effectue dans le cadre du programme de restauration « Les estampes européennes de Dürer à Rembrandt ». L’équipe traitera 10.000 estampes des XVIe et XVIIe siècles d’artistes majeurs des Pays-Bas, d’Allemagne et de France. Il s’agit de pièces maîtresses de la collection, de par leur valeur, leur rareté et leur ancienneté.

Au cours des prochains mois, les restaurateurs s’attèleront à la collection Wierix et à quelques centaines des plus célèbres gravures de Rembrandt.

 

Pourquoi ce nettoyage minutieux ?

Si les estampes ont été imprimées sur du papier de qualité, elles ont ensuite été montées sur du carton acide. Les boîtes dans lesquelles elles sont conservées sont également en carton acide. Le contact avec l’acide (lignine) présent dans ce carton risque, à la longue, de détériorer les estampes. Le papier jaunit, se fragilise et devient plus sensible aux manipulations, d’où la nécessité de le retirer.

Anouk, notre restauratrice, vous explique les différentes étapes du processus de restauration :

  1. Nettoyez à sec l’estampe en effectuant un mouvement de léger frottement en forme de huit, à l’aide d’une brosse douce et de diverses gommes (poudre de gomme, éponge anti-suie « Smoke Sponge » ,…).
  2. Découpez délicatement le ruban adhésif à l’aide d’un scalpel pour détacher l’estampe de l’ancien carton de montage acidifié.
  3. Retirez avec précaution les restes de ruban adhésif du dos de l’estampe. Pour cette intervention, nos restauratrices utilisent un solvant spécialement prévu pour enlever l’ancienne matière adhésive sans endommager le papier. Nous fabriquons ce solvant (souvent sous forme de gel) directement sur place.
  4. Réparez d’éventuelles déchirures avec une colle réversible et du papier japonais.
  5. Attachez délicatement l’estampe nettoyée sur un nouveau montage en cartons non-acides, à l’aide de petites charnières de papier japonais. L’estampe n’est fixée que par son bord supérieur afin de pouvoir accéder aisément et sans risques à son verso. Et voilà, c’est prêt !

Une fois les estampes montées dans un nouveau passe-partout, elles sont conservées de façon optimale dans une nouvelle boîte non-acide.

 

 

En savoir plus ?

Projet réalisé avec l’appui du Fonds Baillet Latour et de la Fondation Roi Baudouin.

 

L'atelier
Découpage du ruban adhésif
Enlèvement des résidus de ruban adhésif
Nettoyage de l’estampe à l’aide de poudre de gomme
Estampe de Rembrandt