Des gants blancs ? Pas forcément…

À la suite d’un reportage télévisé dans lequel nos chercheurs manipulaient les manuscrits sans gants, nous avons reçu de nombreux mails nous interpellant à ce sujet. Ces réactions sont légitimes car durant de nombreuses années, les gants blancs en coton étaient légion lorsqu’on manipulait des pièces de collection. On le voit d’ailleurs régulièrement dans les émissions de télévision.

Pourtant, en utilisant des gants, le risque d’endommager les pièces est souvent plus important tout simplement parce que vous avez moins de sensibilité dans les doigts. De nombreuses institutions patrimoniales, dont la Library of Congress et la British Library, déconseillent dès lors le port des gants.

Cela signifie-t-il que tout le monde puisse toucher les documents patrimoniaux ? Pas du tout.

 

 

La solution : des mains propres !

Dans la plupart des cas, l’idéal est de manipuler les documents avec des mains propres et sèches. Le risque de les endommager est alors minimal.

Pourquoi ?

    1. Les gants limitent le toucher sensible. Cela signifie que vous sentez moins bien ce que vous faites, ce qui augmente le risque de déchirer une page par mégarde.
    2. Les gants causent un frottement sur le papier, ce qui peut endommager les pigments ou l’encre.
    3. Il se peut aussi que des saletés ou autres substances restent collées sur le gant. Celles-ci peuvent endommager les documents. Et vous risquez également de les transmettre à d’autres pièces.

Les livres, et donc les manuscrits, sont faits pour être feuilletés. Lorsque vous les touchez pour en tourner délicatement la page, et que vos mains sont bien lavées, il y a peu de risques que vous causiez des dommages avec le bout de vos doigts.

La meilleure protection reste évidemment de ne pas toucher les documents et de feuilleter, par exemple, les versions numérisées.

 

 

Quand faut-il porter des gants ?

Dans certains cas, les gants sont recommandés. Mais il est important de bien peser les avantages et les inconvénients.

  • Vous souffrez d’eczéma ou vous avez les mains moites ? Dans ce cas, des gants propres peuvent constituer une bonne alternative.
  • Les substances chimiques composant les photos anciennes peuvent réagir au contact de la peau. Ne les touchez donc pas à mains nues car vous risqueriez de les endommager définitivement.
  • Lorsqu’un livre ou une reliure contiennent des substances nocives (plomb, arsenic, moisissures…), il est conseillé de porter des gants en plastique pour vous protéger.
  • Les monnaies, beaucoup moins fragiles et poreuses que le papier ou le parchemin, peuvent être aisément manipulées avec des gants.

 

Lectures conseillées

 

Il est interdit de toucher les manuscrits au KBR museum, mais vous pouvez les contempler à votre guise. 

Depuis le 11 mai, une toute nouvelle sélection de manuscrits et de miniatures vous est présentée. Ne tardez pas à visiter le musée pour pouvoir les admirer. 

Découvrez le KBR museum Achetez vos tickets