Chalcographie

Benjamine des Chalcographies d’Europe, la Chalcographie de KBR a pour vocation essentielle la conservation de plus de 9.000 planches gravées appartenant au Patrimoine de l’Etat belge (chalcothèque) et la diffusion de sa production d’estampes auprès d’un public aussi étendu que possible (atelier et magasin).

Elle imprime des plaques de cuivre (impression en creux), des bois et des linogravures (impression en relief). Pour réaliser ce travail, elle dispose de son propre atelier où sont installées plusieurs types de presses.

 

La Chalcographie faisait partie intégrante du Cabinet des Estampes depuis la fondation de la Bibliothèque royale en 1837, avant de devenir un service à part entière en 1930, sous l’impulsion du Ministre Jules Destrée.

 

La collection

La Chalcographie de KBR développe une politique active d’acquisition de nouvelles planches auprès d’artistes contemporains, belges et étrangers, par voie d’achats ou de dons. Ses collections ne sont donc pas figées dans le temps mais s’enrichissent chaque année d’oeuvres représentatives de la production gravée de notre époque.

À ses débuts, la collection comptait  quelque 2.000 planches gravées. Malheureusement fort abîmées et peu attractives pour un large public, celles-ci se prêtaient mal à une réelle diffusion. Aussi fut-il décidé d’acheter aux meilleurs artistes belges, comme Malfliet, Delstanche, Barthélemy, Frison, Schönberg, etc., un ensemble d’œuvres illustrant tous les aspects de la vie nationale.

En outre, la bibliothèque eut la possibilité d’acquérir une partie de la collection réunie au XVIIIe siècle à Paris par Pierre-François Basan. Parmi les plus belles pièces, citons une série de “Fêtes flamandes” d’après Teniers, enrichissant les collections anciennes, comprenant des oeuvres de Callot, Galle, Jegher, Harrewijn, Rops, etc.

 

Histoire de la technique de gravure en Belgique

Zincs, cuivres, aciers, bois, linos gravés selon les techniques les plus variées (pointe-sèche, burin, manière noire, eau-forte au trait, aquatinte, vernis mou, gravure au sucre, héliogravure, taille d’épargne, gravure en bois de fil ou sur bois debout, linogravure, etc.) racontent l’histoire de la gravure en Belgique, mais aussi en Europe, avec comme point de départ un burin daté de 1488. Ces oeuvres restituent divers aspects de la vie quotidienne de nos régions, la richesse de leur architecture, la beauté de leurs paysages, la grandeur de leur histoire ou encore la diversité de leurs convictions.

 

Acheter une gravure

Noir et blanc (non signés)
A 25,00 € (vignettes)
A 40,00 €
B 50,00 €
C 60,00 €
D 80,00 €
E 100,00 €

 

Couleurs
A 50,00 €
B 80,00 €
C 120,00 €
D 180,00 €
E 200,00 €

 

Le prix varie selon les dimensions du papier :

  • A = 1 à 20 cm de large
  • B = 20 à 35 cm de large
  • C = 35 à 50 cm de large
  • D = 50 à 75 cm de large
  • E = 75 cm ou plus
Commandez via le shop

 

Contact

+32 (0)2 519 56 31