Fonds Marc Danval

Le fonds Marc Danval s’est constitué au mois de mars 2010 suite à l’achat de la collection personnelle de Marc Danval, réalisé grâce au soutien des Amis de la Bibliothèque royale de Belgique. L’acquisition de cet ensemble remarquable permet d’ouvrir les collections musicales de l’institution aux répertoires « non classiques », jusqu’ici peu représentés.

Né le 18 février 1937 à Ixelles, le journaliste et artiste Marc Danval est le fils du pianiste et compositeur Fernand Sevenants (1901-1992) et le petit-fils du compositeur José Sevenants (1868-1946). Marc Danval est bien connu dans les milieux du jazz ainsi que dans les médias en tant que producteur et animateur de l’émission radiophonique « La troisième oreille » de la RTBF, dans laquelle il se propose de faire redécouvrir des enregistrements rares de l’ère du disque 78tpm, 45tpm et 33tpm. Il est également chroniqueur jazz pour une série de périodiques, ainsi que l’auteur de plusieurs biographies, consacrées à Sacha Guitry, Robert Goffin et Toots Thielemans. En 2006, la SABAM lui a décerné un Django d’Or pour son rôle moteur sur la scène du jazz en Belgique.

Le fonds Marc Danval est un ensemble unique comprenant une discothèque de plus de 12 000 disques 78 tpm, 45 tpm et 33 tpm, touchant au jazz, à la chanson française et anglo-saxonne, ainsi qu’aux musiques folkloriques, de variétés et de films. Il rassemble aussi plus de 2 000 partitions musicales illustrées, allant de la fin du XIXe siècle aux années 1950, dont certaines sont signées Magritte, De Greef, Valéry ou encore Van Caulaert. Il propose également une bibliothèque riche de plus de 800 ouvrages, couvrant les styles musicaux évoqués ci-dessus et comportant notamment les œuvres complètes du poète et spécialiste de jazz Robert Goffin. Enfin, cette riche collection se complète de divers documents d’archives, de plus de 500 affiches, ainsi que de plus de 3 000 photographies dont de nombreuses sont dédicacées.

 

Bibliographie

Marie Cornaz, « Le fonds Marc Danval : une source hors du commun pour l'étude de la vie musicale à Bruxelles » dans Cahiers bruxellois : revue d'histoire urbaine, XLV (2013), p. 85-96.