Fonds Edward Verreydt

Le fonds Edward Verreydt a intégré en 2006 les collections de la section de la Musique, grâce à un don du petit-fils du compositeur, Yves Verreydt.

Originaire de Diest, Edward Verreydt (1885-1949) débute l’apprentissage de la musique avec son père, Gustave Verreydt, puis étudie l’orgue avec Alfons Verachtert, organiste à Tessenderlo. Il poursuit ses études au Conservatoire d’Anvers, suivant la composition auprès de Jan Blockx, l’harmonie et le contrepoint auprès de Lodewijk Mortelmans et l’orgue avec Arthur De Hovre. En 1913, il remporte le diplôme supérieur de piano au Jury International à Tournai. Après ses études, il est engagé comme organiste et professeur de musique d’abord dans sa ville natale Diest (1906-1920), ensuite à Winterslag et Anvers (1920-1928). Il  s’établit finalement à Louvain pour y enseigner la musique à l’Athénée royal et à l’École moyenne de l’État (1928-1945).

Comme compositeur, Edward Verreydt est avant tout connu pour ses chansons, ses cantates (De Lente, La Cantate Saint-Jean Berchmans et De Slag der Zilveren Helmen, commémoration de la bataille de Halen en 1914), ainsi que sa musique religieuse. Il est l’auteur de nombreuses chansons enfantines, parmi lesquelles figurent celles reprises dans son recueil Schoolliederen, considéré à l’époque comme la référence dans ce domaine. Edward Verreydt a également composé des œuvres pour piano, pour orchestre ainsi que pour formation de chambre.

Le fonds Edward Verreydt rassemble pratiquement toute l’œuvre du compositeur, avec près de 300 manuscrits musicaux autographes, ainsi qu’une trentaine de partitions imprimées. Enrichi d’un ensemble de lettres, de documents officiels, de coupures de presse, ainsi que d’un disque Pyral unique, sur lequel Edward Verreydt interprète lui-même ses propres liederen, ce fonds représente une source indispensable pour l’étude de la vie et de l’œuvre de cette personnalité musicale importante en Flandre.