Fonds Paul Hooreman

Le fonds Paul Hooreman s’est constitué grâce à deux dons de son épouse Monique Hooreman-Verken en 1979 et en 1998.

 

Né à Bruxelles, le compositeur, musicologue et pédagogue Paul Hooreman (1903-1977) a étudié au Conservatoire de Paris le violon, l’alto, ainsi que l’harmonie, le contrepoint et la composition avec l’organiste et compositeur français Jean Huré. De retour en Belgique, il intègre, de 1925 à 1927, le groupe surréaliste « Correspondance ». Il travaille également dans le domaine de l’édition littéraire et musicale. En 1937, il devient, pour quelques mois, le secrétaire de l’écrivain français Paul Valéry, l’assistant notamment dans la préparation de son cours de poétique. De 1939 à 1944, il est attaché à l’Institut National Belge de Radiodiffusion (I.N.R.), en qualité de musicologue et de compositeur. Ensuite, il assume durant sept ans les fonctions de secrétaire de la Société Philharmonique de Bruxelles. En 1952, il se fixe en Suisse, où il s’attèle au catalogue de la bibliothèque d’Alfred Cortot. Durant l’année académique 1967-1968, il est professeur invité à la Stanford University (Californie). Une fois réinstallé en Belgique, il est engagé comme collaborateur scientifique à la section de la Musique de la Bibliothèque royale et se voit confier entre autres la rédaction du catalogue des lettres autographes de musiciens conservées dans l’institution ; il collabore aussi à la réalisation du catalogue d’exposition François-Joseph Fétis et la vie musicale de son temps (1972).

Le fonds Paul Horreman rassemble une vingtaine de manuscrits autographes d’œuvres du compositeur, ainsi que des transcriptions, des arrangements et des harmonisations de musique ancienne. Il contient également des monographies, des partitions imprimées, des photographies familiales ainsi que des coupures de presse.