Cartesius

Découvrez la plus grande et plus riche collection cartographique de Belgique et d’Afrique centrale désormais en ligne.

Avec le projet Cartesius, la Bibliothèque royale de Belgique, les Archives de l’État, le Musée royal de l’Afrique centrale et l’Institut géographique national mettent pour la première fois en commun leurs données historiques et géographiques, pour le grand public.

Consultez le site web >>

Geo-facebook

Le portail virtuel vous permet d’explorer les collections d’une façon innovatrice et géographique. Grâce à une application cloud public, vous pouvez vous-même composer votre propre collection de cartes anciennes, de photos aériennes et de plans de ville. Il s’agit d’une sorte de « geo-facebook »  qui offre de nombreuses possibilités : combiner, partager, compléter et éditer des cartes et mettre le résultat à disposition d’autres personnes.

Une immense collection en ligne

Jamais auparavant vous n’auriez pu parcourir ou consulter ces riches collections cartographiques en quelques clics. Cartesius contient déjà quelques dizaines de milliers d’objets cartographiques et la collection ne cesse de s’accroître. Une extension à d’autres partenaires est également envisagée.

L’idée derrière Cartesius

Tout est parti d'un constat très simple: il importe peu au grand public de savoir où sont conservées les cartes. Ce qui intéresse le public, c’est d’avoir une vue d’ensemble couvrant directement de nombreuses collections. L’émergence de systèmes d'information géographique plus rapides et plus élaborés, combiné aux technologies internet, a fait germer l’idée d’un géoportail permettant de rechercher en un clic à travers toutes nos collections et de visualiser notre précieux patrimoine en un clin d’œil.

Elaborer un géoportail commun rassemblant des collections d’origines si différentes est un fameux défi. De plus, il s’agit de réaliser un environnement de recherche performant tant pour le grand public que pour les spécialistes: une interface compréhensible pour le profane, mais en même temps suffisamment précise pour répondre aux exigences d’un historien ou d’autres chercheurs. Il n'est pas si facile de créer un portail combinant ces caractéristiques.

Cartesius est donc bien plus qu'une coopération en vue de construire un portail, puisqu'il permet aussi de partager des scanners et des serveurs, de localiser des cartes anciennes, de découvrir l’histoire des cartes, d’obtenir des données géographiques, de publier des cartes en ligne, etc.

Innover : utilisation des empreintes de cartes anciennes sur une carte moderne

Les modes classiques de recherche de cartes anciennes sont plutôt fastidieux et compliqués. Une description de carte telle que “Carte de la partie occidentale du Comté de Flandres, XVIIème siècle” ne donne pas réellement une idée de l’apparence de la carte. En outre, la carte est difficile à fixer géographiquement via une recherche classique par titre, auteur, etc. En fait, peu importe la précision d’une description textuelle, il y a de grandes chances pour qu’une recherche textuelle ne donne que des résultats insatisfaisants et décevants.
C’est pourquoi nous avons décidé de géolocaliser (et parfois de géoréférencer) nos cartes. En d’autres termes, nous ajoutons les coordonnées géographiques aux métadonnées de nos cartes décrivant l’empreinte d’une carte ancienne sur une carte actuelle.

Malheureusement, la géolocalisation demande beaucoup de travail si l’on ne se base pas sur des séries de cartes topographiques standardisées, et cela doit se faire carte par carte car il n’est pas encore possible d’automatiser ce processus.

Le jeu en vaut toutefois la chandelle. Cet outil vous offre un nouveau moyen pour rechercher et trouver des cartes, ce qui résout directement le problème des descriptions confuses (vagues, peu ou très détaillées, dans une langue étrangère, etc.), peu importe l’échelle, la date, le système de projection, etc.