Observatoire européen du patrimoine écrit / Anciens Pays-Bas (EOWH / LC)

Dans le cadre du programme « Mise en Réseau international des Établissements scientifiques fédéraux de Belgique » subsidié par Belspo (Politique scientifique fédérale – Appel à propositions 2018, PATRIMOINE CULTUREL), KBR a obtenu pour la période 2019-2020 un subside pour réaliser un réseau autour du patrimoine écrit du Moyen Âge et des Temps modernes (manuscrits et imprimés anciens) et des humanités numériques.

 

Ms. 10057 fol 86

Les humanités numériques dans le domaine du patrimoine écrit consistent principalement à :

  • numériser des documents anciens et à doter ces versions numériques de métadonnées facilitant leur recherche et leur comparaison (visionneuses IIIF) ;
  • publier des sources anciennes sous forme d’éditions électroniques XML-TEI, qu’il s’agisse d’inventaires anciens ou d’ouvrages érudits d’Ancien Régime traitant des textes et de leur histoire ;
  • reconstituer virtuellement des documents anciens qui nous sont parvenus à l’état de fragments dispersés ;
  • reconstituer virtuellement des collections anciennes disparues et/ou dispersées ;
  • étudier, grâce aux systèmes d’information géographique, la circulation des livres, des textes, des idées ;
  • collecter des informations relatives aux manuscrits, imprimés anciens et collections anciennes, sous forme de bases de données en ligne ;

 

L’observatoire du patrimoine écrit est un portail rassemblant l’ensemble de ces ressources. Il peut également signaler des sources dignes d’intérêt, recenser des initiatives dans ce domaine, ou offrir une boîte à outils mise à la disposition de la communauté des conservateurs et des chercheurs pour permettre le développement de telles ressources.

La mise au point de celles-ci ouvre le patrimoine écrit au grand public, mais permet aussi aux chercheurs de trouver des informations de première main, et contribue au développement de nouvelles collaborations et dynamiques de recherche.

Le but du réseau est de constituer un tel observatoire pour la culture écrite des anciens Pays-Bas, au temps du manuscrit et des premiers imprimés. L’aire d’intérêt est potentiellement constituée par les pays du Benelux ainsi que les régions limitrophes du Nord de la France et du Nord-Ouest de l’Allemagne, dans un contexte européen et international plus large.

 

Objectifs du réseau

L’objet de ce projet est de créer un consortium à deux niveaux. La première étape consistera à constituer un groupe d’intérêt scientifique « Anciens Pays-Bas » entre KBR et d’autres partenaires belges (Université de Gand, Bibliothèque et Université de Namur, Centre PraMÉ), et à ouvrir le réseau à d’autres acteurs du patrimoine écrit dans le Benelux, telle la Bibliothèque nationale de Luxembourg. Ces partenaires participeront avec le Campus Condorcet (une infrastructure internationale de recherche et d’enseignement des sciences humaines et sociales) à créer l’Observatoire international du patrimoine écrit. Dans le cadre d’un portail international Biblissima géré par le Campus Condorcet, des contenus et des ressources de KBR et d’autres partenaires des « Anciens Pays-Bas » seront intégrés dans le portail partagé.

 

Coopération scientifique institutionnelle à long terme

Les étapes suivantes de la mise en place de l’Observatoire européen et de son sous-réseau Benelux dépassent les limites de ce réseau subsidié par Belspo. L’adaptation technique du portail ‘Biblissima-France’ à l’intégration de contenus extérieurs sera la responsabilité de l’infrastructure Campus-Condorcet. Les partenaires participeront aux futurs programmes de recherche conduits par le nouveau réseau international Biblissima.

 

Call for papers: Proposals for the international conference ‘Old Books and New Technologies: Medieval Books and the Digital Humanities in the Low Countries’

 

 

Contact

  • Dr Lucien Reynhout, Cabinet des Manuscrits – yhpvra.erlaubhg@xoe.or
  • Dr Michiel Verweij, Réserve Précieuse – zvpuvry.irejrvw@xoe.or